Communications libres Toulouse

Kristelle MELONE

 

Bruxisme chez l’enfant : influence du syndrome d’obstruction nasal.

 

 

Chez l’enfant, le bruxisme nocturne est une parasomnie fréquente : sa prévalence varie de 6,4 à 20,5% selon les études.

Lorsqu’un enfant grince ou claque ses dents durant son sommeil, une modulation anormale de la neurotransmission catécholaminergique apparait dans le système nerveux central (Lavigne et al., 1996). Cette altération peut être à l’origine de dommages permanents au niveau du système stomatognathique (usure dentaire, ADAM, trouble de la posture) (Velez et al., 2007).

Ohayon et al. (2001) rapporte l’association entre bruxisme et syndrome d’apnée obstructive du sommeil. La relation entre bruxisme et dysfonction ventilatoire simple est moins évidente. Toutefois, par une étude récente, Eftekharian et al. (2008) suggèrent qu’une adénotonsillectomie peut réduire le bruxisme de manière significative chez les patients présentant un syndrome obstructif due à une hypertrophie des végétations adénoïdes.

Partant de cette observation, nous essayons, dans notre étude, de répondre à cette interrogation : la dysfonction ventilatoire est-elle associée au bruxisme chez l’enfant?

Notre population source est celle du service d’Orthopédie-dento-faciale du CHU de Nantes. A partir de celle-ci, deux groupes de patients sont constitués, matchés en âge et sexe :

            -Premier groupe : 20 enfants diagnostiqués bruxeurs après examen clinique et interrogatoire de l’enfant et de ses parents.

            -Deuxième groupe : 20 enfants sans signe de bruxisme.

Seuls les patients en denture mixte stable sont inclus.

Dans ces deux échantillons, la fonction ventilatoire est étudiée grâce à deux supports :

            -le questionnaire sur la ventilation de J. Talmant

            -la rhinomanométrie, permettant une mesure objective des flux d’air dans les cavités nasales.

Après recueil des données, nous chercherons à savoir si les résistances nasales sont majorées chez les enfants bruxeurs, signe d’une prévalence augmentée de ventilateurs oraux.

 

 

Gérard DUMINIL, Olivier LAPLANCHE            (Nice)

 

Enregistrement et reproduction de L’occlusion en Prothèse CFAO.

 

Nous assistons au développement des techniques informatiques dans la conception et la fabrication des prothèses. De quelle manière est prise en charge l’occlusion dans ces méthodes ?

Nous allons exposer l’état des connaissances en ce domaine : Indications et limites actuelles.

Quelle prospective ? Pouvons-nous espérer un jour un articulateur virtuel permettant une analyse occlusale ? Un outil de planification des traitements ?

Cette communication propose un panorama et une analyse critique des méthodes commercialisées actuellement

 
Dernière modification : 09/10/2013
 
 
 
Oubli ? | Changer ?
 
 
 
 
 

SFMRS

 
Conclusions LYON2016